Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Il crut !

lundi 12 mars 2018

Nous avons le choix de faire chemin avec l’aveugle de naissance ou le fonctionnaire royal

La liturgie propose ce choix, pour ne pas perdre le récit de l’aveugle de naissance que les années B et C ne donnent pas le dimanche, le chemin des catéchumènes passent par ces grands textes baptismaux.

Pourquoi ne pas garder les deux évangiles et entendre que Jésus, la Lumière du monde est signe dans la nuit, parce qu’il ouvre les yeux de la foi sur la vie avec lui et par là donne sa Vie ?

L’aveugle de naissance comme le fonctionnaire royal ont le cœur brûlant de désirs,
- désir de sortir d’une vie sans issue autre que la mort,
- désir de voir, tout simplement
- désir de vie pour son enfant,
- désir infini.

Jésus fait brèche.

Il entre dans la vie de ces hommes par là où ils sont en manque, par là où ils sont blessés, meurtris, inquiets, en souffrance.

Il entre et suscite la foi : rencontré comme un simple homme, il est, par la foi, accueilli comme espérance d’un plus, d’un mieux, d’un autrement vital ; il est source de cette espérance .

La Lumière pénètre doucement au-dedans de chacun et déchire les murs épais de protection, de péchés, de fonctionnements construits et préfabriqués qui nous enferment dans notre petit moi !
N’est-ce pas cette Lumière qui nous donne rendez-vous en ce jour ? N’est-ce pas ce pas à pas de foi qui nous fait signe pour aller notre chemin, main dans la main avec Jésus ? Deux fois, il est dit du centurion : " Il crut " !

Non, non, les chrétiens ne bégayent pas, ils posent des actes de foi au pas à pas du chemin qui devient chemin de foi qui descend des sommets de nos désirs à la source de SON DÉSIR, à lui Jésus.

Un peu de boue comme pour l’aveugle de naissance,
un peu de foi, avec le centurion suffisent :
rien que pour aujourd’hui,
pour passer de nos désirs à son Désir !

 
© 2018 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales