Bénédictines de Sainte Bathilde

Ce qui compte c’est que cela soit signifiant pour notre vie !

mardi 24 décembre 2019

La crèche est presque totalement en place. Contemplons cet amour donné, cette vie de Jésus pour nous, qui que nous soyons, quoi que nous ayons fait ou allons faire. Dieu nous veut heureux en se donnant à chacun de nous. Oui la foi est exigeante parce que le vrai amour pour le vrai bonheur libre est exigeant. N’ayons pas peur de cette exigence, demandons-la, prions-la, soyons dignes de cette foi que Dieu nous donne. Oui n’ayons pas peur de ressentir l’amour de Dieu et d’en éprouver du bonheur ! Allons, courons, marchons vers la crèche, pour la crèche, avec la crèche ! Ouvrons nos cœurs et disons "merci" à Dieu qui ne nous laisse JAMAIS seuls ! Bon Noël à tous et chacun !

« 10. Devant la crèche, notre esprit se rappelle volontiers notre enfance, quand nous attendions avec impatience le moment de pouvoir commencer à la mettre en place. Ces souvenirs nous poussent à prendre de plus en plus conscience du grand don qui nous a été fait par la transmission de la foi ; et en même temps, ils nous font sentir le devoir et la joie de faire participer nos enfants et nos petits-enfants à cette même expérience. La façon d’installer la mangeoire n’est pas importante, elle peut toujours être la même ou être différente chaque année ; ce qui compte c’est que cela soit signifiant pour notre vie. Partout, et sous différentes formes, la crèche parle de l’amour de Dieu, le Dieu qui s’est fait enfant pour nous dire combien il est proche de chaque être humain, quelle que soit sa condition. Chers frères et sœurs, la crèche fait partie du processus doux et exigeant de la transmission de la foi. Dès l’enfance et ensuite à chaque âge de la vie, elle nous apprend à contempler Jésus, à ressentir l’amour de Dieu pour nous, à vivre et à croire que Dieu est avec nous et que nous sommes avec lui, tous fils et frères grâce à cet Enfant qui est Fils de Dieu et de la Vierge Marie ; et à éprouver en cela le bonheur. À l’école de saint François, ouvrons notre cœur à cette grâce simple et laissons surgir de l’émerveillement une humble prière : notre "merci" à Dieu qui a voulu tout partager avec nous afin de ne jamais nous laisser seuls. Donné à Greccio, au Sanctuaire de la crèche, le 1er décembre 2019, la septième année de mon Pontificat. François  »

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales