Bénédictines de Sainte Bathilde

Dialogue inter-religieux : Sr Marie-Bénédicte CUC a rejoint l’Autre Rive !

lundi 5 octobre 2009

Nous savions, depuis le 8 juillet 2009, que notre Sr Marie-Bénédicte CUC (osb du monastère de Vanves) était atteinte d’un cancer grave.
Pour cette raison, elle demanda à retourner au Viêt Nam pour vivre ses derniers jours sur sa terre et au milieu de son peuple.
Le 25 juillet 2009 elle regagnait donc notre monastère de Thu-Duc (banlieue de Ho-Chi-Minh) dont elle avait été une des 5 fondatrices à Buon-Ma-Thuot en 1954.
C’est de là que, ce 5 octobre 2009, nous apprenons son départ vers l’Autre Rive, la Jérusalem Céleste !

Nous savons tous, combien le « dialogue interreligieux » lui tenait à cœur, elle qui venait du bouddhisme et qui se disait, avec justesse, de « double appartenance ».
Sa position était et demeure particulièrement intéressante car elle ne parla jamais de « conversion » au christianisme mais d’un « cheminement » de Bouddha à Jésus.
Elle disait vivre, en elle-même, un véritable « dialogue intrareligieux ».
Les chrétiens vivent des deux Livres de la Bible, Ancien (ou Premier) et Nouveau Testaments.
De façon analogique, Bouddha était pour elle le « Maître de l’Ancien Testament ». Dans sa vie, le Premier Livre était la « Voie du Bouddha », le Second, « la Voie du Christ ».

Elle participa aux deux Congrès Monastiques Asiatiques
- de Bangkok en Thaïlande en 1968 (où elle avait donc assisté à la dernière conférence de Thomas Merton avant son décès accidentel),
- et de Kandy au Sri Lanka en 1980.

Elle fut aussi engagée dans le dialogue avec l’Islam et participa à la session du DIM à En Calcat en 1991, en présence du fr. Christian de Chergé.
Elle resta très marquée par cette rencontre du soufisme et de l’islam.

Elle fut de tous nos « dialogues » ! du DIM, du GIB, du CTM... !
Présence souvent silencieuse, ce qui n’empêchait pas une grande présence, mesurée dans ses propos pourtant percutants, souriant tranquillement lorsqu’elle pensait autrement, mais cherchant toujours l’harmonie : des mots, des idées, des choses, des gens !

Désormais, elle restera notre « veilleuse » Là-Haut, au cœur de Dieu UN et TRINE, avec tous les anges et tous les saints en prière pour nous tous !

Merci S. Cuc ! le DIM et le GIB te remercient et te gardent une reconnaissance infinie !

S. Samuel Nougué-Debat osb,
Monastère de Martigné-Briand

Témoignage d’Allaoui, Soufi de la Tariqa du Cheikh Khaled Bentounès

Je ne peux pas oublier sœur Marie-Bénédicte Cuc

A vous tous, frères et sœurs en l’Unique…
Au nom de l’Association Internationale Soufie ALLAOUIA, et surtout en mon nom personnel…
nos très sincères condoléances à toute la famille chrétienne contemplative.
Lors de notre rencontre à En-Calcat, et suite à un moment de partage d’une grande profondeur spirituelle…
à la question qui lui a été posée, elle avait répondu :

Je me sens comme la statue de sel, attirée par l’océan, qui fondait à mesure que je m’y immergeais.
Je n’ai aucun doute là-dessus… Elle a rejoint sa Source et est devenue cet océan,
océan d’amour infini, de paix infinie, de miséricorde infinie…

Le 17 octobre, le groupe Soufi suisse commémore le 40° jour du Grand Voyage de la Doyenne de la Tariqa en Suisse, Rose Lise Cherifa, dans la Communauté de Grandchamps…
notre très chère Sœur Marie-Bénédicte sera dans nos prières… Fraternellement Allaoui.

Le dialogue inter-religieux

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales