Bénédictines de Sainte Bathilde

L’oecuménisme

dimanche 3 janvier 2010

L’Œcuménisme est depuis nos origines une marque forte de notre vocation, dans la prière comme dans l’accueil.

A Vanves, joie de l'arrivée de Sr Edith, diaconnesse de St Loup (Suisse) Notre Mère Fondatrice, née dans l’Eglise protestante, est entrée dans l’Église Catholique à l’âge de 46 ans, quelques années avant de fonder la Congrégation.
Elle était veuve et avait alors cinq enfants. Deux sont entrés également dans l’Eglise Catholique, trois sont restés dans l’Église Réformée.
Après trois générations, sa famille, tant du côté protestant que du côté catholique, a encore des liens profonds avec nous.

Son souci de l’Unité - qu’elle portait dans son cœur maternel - la communauté naissante l’a fait sien, en particulier par les Semaines de prière pour l’Unité des chrétiens.
Dès 1924, c’est dans la communauté avenue de Ségur qu’a lieu du 18 au 25 janvier à Paris la semaine de prière pour l’Unité des Chrétiens. lire la chronique


Oratoire de la Fraternité Oecuménique d'Etoy (Suisse) Pendant 15 ans à partir de 1977, à l’initiative d’une petite fille protestante de Mère Bénédicte, une fraternité de vie commune à Étoy (Suisse) réunit des soeurs Bénédictines de notre Congrégation (Martigné et Vanves) et des sœurs diaconesses de Versailles (France) et de Saint-Loup (Suisse). Cette expérience a fortement marqué notre désir de l’Unité des Chrétiens.
La Fraternité d’Etoy n’a pu continuer sous la même forme, faute de membres disponibles, mais les relations œcuméniques nouées alors ne cessent pas de porter des fruits d’amitié, de communion et de reconnaissance mutuelle dans nos communautés et à Etoy.

« Nos Communautés seront ouvertes au dialogue avec les autres Églises chrétiennes. » (Const. 73 livre 2)
Chaque communauté vit, au niveau de ses relations ou de son Eglise locale, cette réalité oecuménique, toujours portée dans le quotidien de notre vie de louange et d’intercession.

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales