Bénédictines de Sainte Bathilde

Les Bénédictins et la Congrégation de Subiaco

mardi 22 juin 2010

Il n’existe pas en vérité d’Ordre Bénédictin et il n’y en a jamais eu. Les abbayes et monastères sont nés les uns des autres, ou des péripéties de l’histoire, ou d’un homme ou d’une femme ayant reçu un appel particulier. Ils forment ainsi des congrégations. Certains autres monastères se sont regroupés au sein de fédérations.

Le Père Abbé Primat et Mère Agnès à Rome en 2002La Confédération Bénédictine est née au XIX° siècle et regroupe les congrégations bénédictines masculines qui, tout en conservant leur autonomie propre, ont ainsi formé une union. Celle-ci a été reconnue par le Pape Léon XIII qui souhaitait promouvoir ainsi les relations entre abbés.
Saint-Anselme à Rome est l’abbaye primatiale de la Confédération bénédictine, c’est-à-dire le point de rencontre du monde bénédictin masculin. Là, tous les quatre ans, les abbés du monde entier se réunissent pour le Congrès de la Confédération et élisent le Père Abbé Primat.

Aujourd’hui 8000 moines en 21 congrégations, dont la Congrégation de Subiaco, constituent la Confédération Bénédictine, à laquelle sont rattachés 840 abbayes ou monastères féminins avec 16.000 bénédictines en 61 congrégations ou fédérations.

Père Bruno Marin, Président de Subiaco, à MartignéNotre Congrégation des Bénédictines de Sainte Bathilde a noué un lien d’association avec la Congrégation de Subiaco née au XIX° et dont la province française regroupe les monastères issus, directement ou non, de l’Abbaye de la Pierre-qui-Vire.
Ce lien d’association exprime une même orientation monastique.

De plus en plus, à travers la CIB (Communion Internationale des Bénédictines) et les rencontres des abbesses et prieures des communautés associées à Subiaco, les monastères féminins s’organisent pour partager entre congrégations leurs préoccupations et leurs orientations.
Ces rencontres entre congrégations manifestent l’unité de la vie monastique bénédictine même si chacune garde son autonomie et son caractère propre.

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales