Bénédictines de Sainte Bathilde

Les voeux bénédictins

vendredi 13 mars 2009

Thu-Duc : signature sur l'autel de la charte de Profession Dans sa charte de profession, déposée sur l’autel, chaque sœur exprime son propos de suivre le Christ.
Elle s’engage par les trois vœux de stabilité, de conversion et d’obéissance dans son prieuré, selon la Règle de saint Benoît et les Constitutions de notre Congrégation, entre les mains de la Mère Prieure et devant les sœurs de la communauté.




Ainsi les moines bénédictins ne prononcent pas la triade de voeux "pauvreté, chasteté, obéissance". Ceux-ci ont été définis ainsi au Moyen-Age alors que les voeux bénédictins remontent au VI° siècle.

Pourtant pauvreté et chasteté font partie de la profession monastique :

Chaque sœur est engagée par la profession à ne rien considérer comme sa propriété, à ne rien se réserver pour elle-même, à user dans la dépendance ce qui est mis à sa disposition par la communauté.
Nous suivons le Christ pauvre.

Chaque sœur est encore engagée par la profession à ne rien préférer à l’amour du Christ.
Nous sommes unies au Christ par un amour exclusif : pour lui et par lui, nous renonçons au mariage et nous nous engageons à garder la continence parfaite dans le célibat.

 
© 2018 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales