Bénédictines de Sainte Bathilde

Moines et moniales bénédictins du DIM-France en Inde (05-30 janvier 2010)

samedi 6 février 2010

Dialogue chrétien-hindou

Shivaram (en blanc) et SwamiEn voyage en Inde pour participer au Symposium sur le P. Henri Le Saux (swami Abhishiktananda) en raison de la célébration du centenaire de sa naissance, moines et moniales bénédictins du DIM ont prolongé leur pèlerinage dans les ashram hindous et dans les monastères chrétiens du sud de l’Inde.

Notre voyage commence à Chennai dans le Tamil Nadu où nous avons atterri, après escale à Rome et Kuwait ;
Chennai (Madras) carrefour incontournable sur la route du Sud !

Nous étions attendus par « Shivaram », un dévot brahmane de la Ramakrishna Mission ; ces moines hindous vont nous accueillir dans leurs ashram tout au long de notre périple.

Shivaram Swami

Nous profitons d’être à Chennai pour aller voir la Cathédrale et le présumé tombeau de saint Thomas. Il ne faut pas oublier que les « chrétiens de saint Thomas », se disent fondés précisément par saint Thomas.
En effet la tradition concernant la prédication de saint Thomas en Inde est attestée dès le III° siècle en Syrie. Les Actes de Thomas attribuent l’évangélisation de l’Inde à cet Apôtre.
ShantivanamS’ils relatent un événement supposé s’être déroulé au milieu du Ier siècle ap. J.-C., ils s’inscrivent sans équivoque dans l’environnement intellectuel et religieux du début du III° siècle oriental.
Ainsi donc, Thomas a débarqué en Inde près de Kochi vers l’an 50.
C’est pour cette raison aussi que la majorité des chrétiens se trouvent dans le sud de l’Inde, Tamil Nadu, Kerala et Karnataka.

la cathédrale St Thomas La cathédrale St Thomas

Le second « pèlerinage du DIM » en Inde :

Ce second « pèlerinage du DIM » en Inde, fut donc différent du précédent de 2006 en Inde du nord. Cette fois nous avions deux objectifs : les ashram hindous et les ashram-monastères chrétiens.

Nous avons débuté par la visite de temples hindous de Kanchipuram et de Perambur d’une grande beauté.

Nous sommes peu à peu descendus vers le sud, en nous arrêtant à Tiruvanamalai où nous aperçûmes très vite au loin la montagne sainte d’Arunâchala, chère à swami Abhishiktananda mais d’abord chère à Bhagavan Sri Ramana Maharshi dont nous avons visité l’ashram.
Sri Ramana (1879-1950) est certainement le plus célèbre des guru de l’Inde contemporaine. Beaucoup d’hindous le considèrent comme l’un de leurs plus grands « saints ».
Nous avons pu monter sur les pentes de la Montagne sainte Arunachala (« aruna » lumière et « achala » montagne dédiée à Shiva qui est « feu » et « flamme ») et ce fut avec beaucoup d’émotion que nous avons pris le sentier sur les pas de swami Abhishiktananda.
Méditation au dessus d'ArunachaleshvaraNous avons pu méditer un long moment sur un rocher face au temple d’Arunachaleshvara dédié à Shiva, au loin, tout en contrebas.
Merveilleux silence habité que ce lieu cher à tous les mystiques et dont nous garderons au cœur la montée … « la montée au fond du cœur », dans la guha, selon Swamiji … « l’eschaton est essentiellement au fond de l’âme de chacun ».
La veille, nous avons logé au monastère des Bénédictines de « la Grâce et de la Compassion » de Tiruvanamalai, fondé en 1976 où notre guide Shivaram nous a conduit ; nous avons pu observer une fois de plus ce dialogue respectueux entre un brahmane hindou et les sœurs bénédictines indiennes.

Nous reprenons la route vers Tiruchirappalli et Kulittalai pour enfin arriver le soir au Saccidânanda Ashram du Shantivanam.
Quelle beauté !
par sa pauvreté, sa simplicité, sa paix.
L’ashram - fondé en 1950 par le P. Jules Monchanin (swami Paramarubyananda), Henri Le Saux osb (swami Abhishiktananda), et plus tard en 1968, honoré de la présence du P. Bède Griffiths osb, - nous accueille.
Emotion intense de se retrouver en ces lieux, et devant les tombes de ces fondateurs.

Nous retrouvons là tous les autres moines et moniales délégués comme nous, du DIM-MID international et des universitaires indiens de Delhi et de Mumbai (Bombay) venus pour le Symposium organisé pour le centenaire de la naissance du P. Le Saux.
Jours de réflexion, de conférences, de rencontres et de méditation.
Nous participons avec bonheur chaque jour à la célébration eucharistique, très inculturée, incluant l’arati ; bonheur d’une liturgie paisible en tamil, intériorisée, cosmique. Nous pouvons aussi méditer longtemps dans la hutte-ermitage du P. Le Saux.

Nous reprenons la route vers le sud trois jours après, vers Madurai, Kaniyakumari (Cap Comorin) où se rencontrent trois mers : mer d’Oman à l’ouest, mer du Bengale à l’Est, Océan indien au Sud ! et devant nous, l’immensité de la mer jusqu’au pôle sud !
Thiruvananthapuram (capitale du Kerala) ; tout au long de ce périple nous visitons des temples hindous superbes, habités par la grande dévotion et religiosité de tous ces hindous présents chaque jour dans les temples.

Puis nous remontons vers Kollam, Kottayam, nous sommes ici dans le Kerala, pour arriver, par une petite route de montagne très escarpée, à l’ashram cistercien de Kurisumala fondé en 1956 par le P. Francis Mahieu Acharya ocso de Scourmont (1912-2002) et le P. Bède Griffiths osb (1906-1993) anglais de Prinknash.
Cet ashram a été incorporé dans l’ordre cistercien en 1998.
Superbe lieu en pleine montagne où de petites pancartes « silence » rédigées en malayalam (langue du Kerala) vous rappellent qu’ici, on respecte le silence des moines et de la montagne.
Nous passons là deux jours bénis.
Liturgie comme au Shantivanam, très inculturée, très belle, très riche et de grande densité doctrinale, ils sont de rite syro-malankar et célèbrent en malayali ; ils sont tous vêtus de la robe et du châle de couleur safran des samnyasin hindous comme l’était swami Abhishiktananda.
Partout nous sommes pieds nus, à l’église et au réfectoire où nous prenons le repas frugal, dans un réfectoire tout en longueur, assis sur des nattes à même le sol, les jambes croisées, mangeant avec les doigts de la main droite uniquement, comme tous les indiens.
Le soir, nous participons au « satsang » (notre « chapitre » du soir) et nous sommes chargés de nous exprimer sur notre engagement interreligieux au sein du DIM. Rencontre très fraternelle avec la communauté (une vingtaine de moines) et le P. Abbé Yesudas, deuxième Abbé, si humble, si bon.
Nous quittons ce lieu béni avec regret. Nous poursuivons notre route vers Kochi, Ernakulam, Mattancherry.

Puis nous passons dans le Karnataka et parvenons à Bengaluru (Bangalore) où l’on parle ici le kannada.
Nous sommes accueillis au monastère osb d’Asirvanam, de la Congrégation de l’Annonciation, fondé en 1952. Nous sommes accueillis très fraternellement par le P. Prieur Stéphane.
Nous faisons aussi connaissance des bénédictines de « la Grâce et de la Compassion », fondées en 1988, de la même famille que celles qui nous ont accueillies à Tiruvannamalai dans le Tamil Nadu.
Nous visitons aussi de nombreux temples hindous à Mysore, Belur, Hassan et Halebid et même le fameux site Jaïn de Sravanabelagola, superbe.

Prieur(e)s de monastères OSB A Shanti Nilayam A Shanti Nilayam Sr Iona

Nous allons aussi visiter les bénédictines du monastère Shanti Nilayam (fondé en 1970 par Ryde Abbey), dont nous connaissons la Sr. Iona de longue date car elle fut responsable longtemps du BID (DIM indien). Toujours très engagée dans le dialogue interreligieux, elle était au Symposium du Shantivanam, nous la retrouvons donc et elle nous accueille avec grande joie et c’est bien réciproque ! Elle est vêtue du sari safran comme plusieurs de ses sœurs. L’abbesse, M. Teresita porte l’habit occidental… grande liberté donc dans cette communauté où l’inculturation est pourtant bien réelle.
Dans leur église, elles sont assises à même le sol et se prosternent en grande adoration. Communauté très vivante, avec plusieurs novices indiennes et six jeunes soeurs birmanes. Inoubliables rencontres des monastères chrétiens indiens de l’Inde.

De Bengaluru nous prenons l’avion pour Chennai, puis vers le Kuwait via Rome et Paris !
Nous terminons notre voyage le 30 janvier, jour anniversaire de l’assassinat de Gandhiji…
Nous sommes, comme en 2006, très reconnaissants à notre cher swami Veetamohananda du Centre Védantique de Gretz, et à tous nos amis hindous de la Ramakrishna Mission en Inde qui nous ont facilité ce voyage dans cette Incredible India !

Sr. Samuel Nougué-Debat osb, Martigné-Briand

Photos supplémentaires

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales