Bénédictines de Sainte Bathilde

Rencontre Interreligieuse au monastère

jeudi 11 mai 2017

Le samedi 22 avril, le groupe du CERDI (CEntre de Rencontres et de Dialogue Interreligieux) d’Angers et le groupe « Tibhirine » de Nantes sont venus à la découverte de notre Monastère.

Engagée depuis fort longtemps dans le DIM-MID (Dialogue Interreligieux Monastique), notre communauté a apprécié cette journée, simple et fraternelle. Ciel bleu et soleil s’étaient mis de la partie, illuminant les rencontres !

Arrivés en fin de matinée, ces frères et sœurs de confessions chrétiennes et de religions différentes, après un accueil joyeux de découverte réciproque, écoutèrent avec attention la présentation du monastère et du monachisme, découvrant ainsi notre vie de prière, l’Opus Dei, qui règle nos journées.

Après le pique-nique de la mi-journée, il y eut la visite du potager du monastère avec sa particularité de la permaculture, présentée par la sœur responsable du potager. Attention fort grande de tous et questions multiples, conseils réciproques, certains pratiquant aussi cette forme de culture basée sur le respect de la nature. Moment heureux de détente dans la belle nature du monastère !

Puis retour aux enseignements, d’abord l’intervention d’une sœur sur l’œcuménisme afin de le différencier du Dialogue Interreligieux, puis reprise de l’échange sur le dialogue interreligieux, pratiqué par une sœur du monastère au sein du DIM-MID.

Journée grandement fraternelle conclue par les propos de Moktaria Djorf :

« Le soleil se lève ici à Martigné-Briand, le silence se déguste aussi gentiment, mon ÂME est au repos ici.

Mon ÂME est accueillie avec amour et bienveillance. Je m’étale et je m’installe, je me conforte avec le doux végétal qui se dilate en ce lieu partout. Mes pensées vont vers toi, les tiennes me consolident la conviction du DIEU qui nous unit. Je t’aime, ma sœur, j’aime ta faculté d’ouvrir ces portes qui n’existent que si on le souhaite vraiment.

J’aime que tu sèmes ces jardins que tu ériges autour de nous et où tu m’invites à poser mon univers à moi, si tranquillement. Je ne conçois pas de monde sans toi, sans moi, sans les autres.

Ensemble, nous sommes le monde. Ensemble, nous sommes, nous sommes des existants divers. Nous sommes la richesse et donc la VIE.

Je vois désormais, mes amis, mes frères et mes sœurs, le monde comme un jardin et nos rapports, à l’image de la PERMACULTURE.

Certes si la mort nous unit tous, la vie nous lie plus encore, de ferveur et de dévotion. Elle est un cheminement inné par la GRÂCE DE DIEU mais qui ne peut s’acquérir que par la force de nos accords ».

Journée de véritable paix dans l’hospitalité monastique chère à notre père saint Benoît.

Sœur Samuel

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales