Bénédictines de Sainte Bathilde

Retraite 2019 des oblates de notre monastère

samedi 2 novembre 2019

Du 22 au 25 octobre, les oblats de notre monastère se sont réunis pour leur retraite annuelle.

Frédérique POULET, théologienne qui enseigne aux Bernardins à Paris, les a accompagnés. Ce fut une retraite fort appréciée de toutes et tous autour de la Lettre aux Romains.

JPEG - 648.5 ko
Frédéric Poulet

D’emblée, Frédérique a demandé d’entrer dans le compagnonnage de Paul, faisant remarquer que Paul ici se présente : « serviteur de Jésus », « apôtre », « mis à part pour annoncer l’évangile ». Sa vie a été transformée, bouleversée par la rencontre du Christ ressuscité sur le chemin de Damas.

Ceci est un appel pour chacune et chacun ; « serviteur, servante, du Christ Jésus » ! La condition du chrétien est d’être « esclave du Christ », qui appartient au Christ ! Et c’est toujours le Christ qui choisit, c’est un appel, et cet appel nous met à part.

La filiation de Paul « de la race de David », constitué « Fils de Dieu » avec l’Esprit de Sainteté, il est les deux, pas d’opposition ici ! C’est une profession de foi primitive.

Nous sommes trop habitués au texte et nous en perdons la force révolutionnaire !

Nous sommes toujours précédés de l’Amour, nous sommes aimés, bien-aimés et nous sommes saints par vocation. La sainteté est un don reçu par ceux qui mettent leur foi en Jésus-Christ. Dieu donne cette grâce et cette paix. Dieu fait grâce par le Christ mort et ressuscité.

La paix est une caractéristique du chrétien ; il peut y avoir des tempêtes en surface mais nous sommes en paix dans notre fond. Le chrétien est sauvé et a la paix ! « la paix nous avons » dit le grec, 5,1). C’est l’efficacité de la mort et de la résurrection du Christ. Un état où le péché n’a plus d’emprise ; nous sommes en état de vie et en état de paix !

Comment mettre en œuvre cette paix reçue au Baptême ? « Tu es prêtre, prophète, roi ! Nous avons reçu le Christ comme Sauveur. Nous avons été marqués du sceau du Christ. Nous avons reçu le Baptême du « sceau de la foi ». Nous ne pouvons plus appartenir au péché.

Nous sommes morts au péché et c’est dans sa mort que nous avons été baptisés. Le Baptême est changement de statut ; le Baptême dans la mort et la résurrection du Christ nous lie au Christ en tant qu’il a traversé la mort pour ressusciter ! Au Baptême nous sommes devenus des vivants ! C’est la grande consécration d’une vie ; c’est une vie « consacrée », la seule ! Au Baptême tout notre être passe au Christ ! Nous n’appartenons plus à la mort. La consécration baptismale, c’est la liberté ! Nous sommes des êtres libres !

En Romains 15, 1 il est écrit " C’est un devoir pour nous les forts de porter les faiblesses de ceux qui n’ont pas cette force". Oui, les "forts" ont pour mission d’entraîner les autres vers la louange. La RB dit "Tous ensemble à la vie éternelle" ! Il s’agit de louer Dieu de manière unanime ; et cette charité repose sur les "forts". Forts en Christ ! Forts dans le Christ Forts avec le Christ qui nous habite ! C’est, comme l’écrit A. Chouraqui, la "puissance du Souffle" qui nous habite !

La retraite s’est terminée par un joyeux pique nique avec toute la Communauté

S. Samuel Nougué-Debat osb

 
© 2019 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales