Bénédictines de Sainte Bathilde

Sainte Bathilde, patronne de la Congrégation

dimanche 3 janvier 2010

Sainte Bathilde, d’origine anglaise, vécut au 7° siècle.
Elle fut sans doute enlevée encore enfant par des pirates.

Statue de Ste Bathilde, reine des francs, dans le jardin du Luxembourg à Paris Amenée en France, elle fut cédée à Erchinoald, Maire du Palais, dignitaire de la Cour des Rois Mérovingiens.
Remarquée par le fils du Roi Dagobert, Clovis II qui l’épousa, elle eut de lui trois enfants et devint reine puis régente du Royaume en 657 à la mort de Clovis II, Clotaire III n’étant alors âgé que de cinq ans.

Sagement conseillée par les évêques Eloi, Ouen et Léger, Bathilde sut assumer ses responsabilités publiques, politiques, sociales et religieuses. Elle abolit le commerce des esclaves, supprima la simonie, soutint l’action des moines défricheurs et évangélisateurs des campagnes.

Elle fonda de nombreuses abbayes, entre autres celle de Chelles dans la vallée de la Marne (aujourd’hui diocèse de Meaux en Seine et Marne).

Ce fut au monastère de Chelles que Bathilde termina sa vie, dans la plus grande humilité, se consacrant au service de ses sœurs, des pauvres et des hôtes. Elle mourut en 680.

Image de Ste Bathilde réalisée à Vanves dans les années 1930
C’est en connaissance de cause que Dom Besse, féru d’histoire monastique, choisit le patronage de sainte Bathilde pour la congrégation dont il voyait en Madame Delmas la future fondatrice.

« Cette femme forte au cœur viril » qu’était Bathilde, modèle de courage avisé, de conviction religieuse autant que d’abandon à Dieu, Dom Besse la voulait comme protectrice de l’œuvre entrevue.
Il avait reconnu en Madame Delmas une femme de cette trempe.

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales