Bénédictines de Sainte Bathilde

Suscipe me Domine !

dimanche 7 juillet 2019

Le 23 juin, lors de la Solennité du Saint Sacrement, Sr Anne-Philippe a prononcé ses vœux monastiques. Elle est donc jeune professe de la communauté de Vanves !

"Suscipe me Domine... Reçois-moi Seigneur selon ta Parole et je vivrai" voici le verset que chante tout novice bénédictin et bénédictine qui marque le rite de la profession monastique. Après avoir lu sa charte de profession, ce verset du psaume 118 est chanté puis repris par la communauté.

C’est un signe fort que la novice est reçue dans la communauté, oui reçue comme le dit le suscipe me (reçois-moi) et une traduction va même jusqu’à "ramasse-moi Seigneur". Par quoi "Oui, je le veux" la novice manifeste son désir de rejoindre la communauté auprès de la Prieure qui la reçoit au nom de toute la communauté. Ce dialogue témoigne de la totale liberté de l’engagement qui renforce la vérité de la parole échangée.

Oui la communauté, au bout de trois années de vie commune reçois, ramasse la novice pour l’intégrer et la faire grandir parmi elle. Et c’est e à quoi Sr Anne-Philippe s’est engagée pour deux ans au sein de la communauté de Vanves.

Un temps fort d’engagement à la suite du Christ pour ne rien préférer à son amour, pour le partager, le donner, et le recevoir pour le partager et le donner à nouveau et cela sans cesse, le combat spirituel nous y entraîne et c’est bon !

Il y a un avant et un après la profession qui est fondée sur la parole reçue et donnée par la communauté et la novice. Notre vie se fonde sur le Christ, le Verbe de Dieu, Verbe de vie, et là tout prend sens en vérité et en liberté. Il ne reste plus qu’à oser l’audace de la confiance en Dieu, en soi et en les autres pour vivre à fond cette vie riche, palpitante, qu’est la vie monastique et qui est surtout un chemin de vrai bonheur car le cœur s’y dilate un peu plus chaque jour.

Famille et amis sont venus entourer Sr Anne-Philippe et la communauté, et aussi témoigner de leur foi en Jésus-Christ Sauveur du monde. L’espérance a besoin de moment de célébrations en famille pour être ravivée, ensemencée, afin que chacun y puise la source nécessaire pour poursuivre la route.

Merci pour vos pensées et prières et à très bientôt ! Et grâce aux photographes, voici quelques images de cette journée. Et voici l’homélie du Père Jacques Nieuviarts

PDF - 192 ko
Homélie 230619 J. Nieuviarts

Belle et heureuse fête de St Benoît à tous et prions pour les visites de Mère Marie-Madeleine dans les communautés de Madagascar.

 
© 2019 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales