Bénédictines de Sainte Bathilde

XXV° anniversaire d’ASSISE Au centre védantique de GRETZ

samedi 26 novembre 2011

Nous nous sommes réunis une fois de plus, moines et moniales chrétiens du DIM, musulmans, bouddhistes, hindous, pour célébrer ce jour exceptionnel du 27 octobre, jour de paix entre les hommes de bonne volonté des différentes traditions religieuses de l’humanité.

Après le X° anniversaire en 1996, célébré à la sainte Baume, le XV° anniversaire en 2001 au Village des Pruniers en Dordogne, le XX° anniversaire en 2006 à l’Abbaye d’Aiguebelle, cette fois ci le XXV° anniversaire fut célébré au Centre Védantique Ramakrishna de Gretz où réside le swami Veetamohananda !

Nous priants, qui intercédons nuit et jour pour le respect de tout être humain, la paix sur la terre et dans les cœurs, dans cet esprit d’Assise qui désormais nous habite, confiants et courageux là où nous sommes, nous avons mesuré combien, la mise en commun de nos expériences spirituelles, de paix et de justice, portent du fruit !
Cette fois encore, il en fut ainsi. Arrivés à l’ashram de Gretz le 26 au soir, nous avons pu participer aux trois heures de célébration de la fête de Kali, une Kali pûjâ haute en couleur et où étaient présents une centaine de personnes, hindous venant de Paris, avec la présence inattendue de l’ambassadrice adjointe de l’Inde à Paris. Pour quelques uns d’entre nous du DIM présents ce soir là, moins habitués du monde indien, ce fut une bonne occasion de voir une célébration aussi belle, aussi réussie. Un repas festif suivi et ainsi, cette « rencontre d’Assise » eut un début inespéré !
Le 27 matin, dès 6h30 nous étions en méditation avec le swami ; temps de silence en commun bienfaisant qui nous prépara à la Célébration de l’Eucharistie qui suivit. Doux temps de prière, de proclamation de la Parole, présence de ce Christ Vivant au milieu de nous tous, chrétiens et « autres priants » présents. Comment ne pas se rappeler à ce moment là cette parole du Concile : « Puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit-Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’être associé au mystère pascal » (GS 22,5). Dans ce dialogue interreligieux, nous moines et moniales du DIM, ces paroles nous habitent et nous réjouissent secrètement…

L’après-midi fut réservé à quelques témoignages sur l’expérience de la prière et du dialogue : moniale et moine du DIM, musulmans de « Lahore Ahmadiyya Islamic Society » venus des USA, amis du swami, et qui nous impressionnèrent par leur engagement pour la paix très exposé, au Pakistan et dans plusieurs pays du monde ; et puis une jeune musulmane soufi marocaine qui vit en France ; une swamini de la « Chinmaya Mission » ; deux nonnes bouddhistes de la communauté des Pruniers, qui guidèrent notre marche lente silencieuse et méditative dans le beau et grand parc de l’ashram et qui clôtura cette journée. Tous, sous ce beau soleil d’automne qui ne nous quitta pas, nous garderons au cœur ce jour, comme une pierre blanche sur la route du dialogue de l’expérience religieuse et de la paix.

S. Samuel osb DIM

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales